Entretien de l’Aloé Vera : 6 techniques à découvrir

Partager cet article

Entretien de l'Aloé Vera : 6 techniques à découvrir.
Plante de d'Aloe Véra dans un pot sur une table près de la fenêtre

L’entretien de l’Aloé Vera consiste à connaitre ses besoins et lui offrir une attention minutieuse pour sa vitalité et son bien-être.

L’Aloé Vera ou plante miraculeuse comme l’appelle-t-on, est plus qu’une plante décorative, elle est connue pour ses bienfaits médicales et cosmétiques.

l’Aloé Vera est une plante succulente originaire d’Afrique du nord et région méditerranéenne, utilisée depuis des milliers d’années comme remède à plusieurs maladies, elle a pu garder ses qualités à travers le temps grâce à son gel riche en protéines et vitamines.

Afin de profiter de ses qualités, il est nécessaire de connaitre un certain nombre d’informations et conseils afin de jouir de ses bienfaits le plus longtemps possible.

Nous parlerons dans cet article des différentes astuces d’entretien de l’Aloé Vera, à savoir le choix du bon pot, l’arrosage, l’exposition à la lumière, la récolte de gel et comment traiter les racines pourries et les parasites.

Comment choisir le pot idéal pour votre Aloé Vera ?

Le choix du pot joue un rôle important dans la croissance de l’Aloé Vera et de son développement, raison pour laquelle, il faut faire très attention quant au choix à faire.

Un bon pot doit respecter les éléments suivants :

La taille

L’Aloé Vera est une plante qui aime croitre, en choisissant le pot, il faut éviter un pot grand qui peut tenir l’humidité et un pot d’une taille petite qui va stopper la croissance des racines et opter plutôt pour un pot avec une taille moyenne qui garantit son développement.

Un pot qui fait environ 2 à 3 fois la taille de la plante est tout à fait suffisant.

Les trous de drainage

Les racines de l’Aloé Vera sont très sensibles à l’humidité et sont menacées de pourriture si l’eau reste stagnée dans le pot où il est planté. Afin d’éviter cela le pot doit contenir au moins un trou de drainage pour permettre à l’eau de s’écouler progressivement.

Le type de pot et sa hauteur

Pour la plupart des plantes d’intérieur y compris l’Aloé Vera, les pots en terre cuite et les pots en plastique sont les plus utilisés pour la plantation.

Même s’ils sèchent rapidement, les pots en terre cuite permettent une bonne circulation d’air et d’eau, quant au pots en plastique, ils retiennent l’humidité ce qui les rend avantageux pour les endroits avec un climat sec.

Un pot en plastique ou en terre cuite, assurez-vous d’avoir un pot avec une hauteur adaptée aux besoins de la plante, un pot de 2 à 3 cm en dessous du sommet des feuilles sera idéal.

Comment arroser un Aloé Vera ?

L’Aloé Vera est une plante succulente, originaire de régions sèches, elle a pu développer un système qui lui permet de stocker l’eau dans ses feuilles.

Grace à ce système l’Aloé Vera peut survivre pendant les périodes de sécheresse.

Pour un bon entretien de l’Aloé Vera, voici, quelques conseils à suivre lors de l’arrosage de l’Aloé Vera :

Fréquence d’arrosage et conditions environnementales 

En général, les besoins de l’Aloé Vera en eau sont très faibles. Toutefois, Il faut s’assurer que le sol est bien séché entre les arrosages.

Pendant les périodes de sa croissance, à savoir le printemps et l’été, un arrosage de 2 à 3 semaines est tout à fait suffisant, et en hiver lors de sa dormance cette fréquence est à réduire.

Méthode d’arrosage 

Avant d’arroser l’Aloé Vera, vérifiez si le sol est bien séché, vous pouvez le faire en insérant votre doigt d’environ 3 cm de profondeur.

Les racines de l’Aloé Vera sont trop sensibles, l’humidité et l’excès d’arrosage peuvent causer leur pourriture.

Cependant, lors de l’arrosage, il faut remplir le pot jusqu’ à ce que l’eau commence à s’écouler des trous de drainage.

Pour bien entretenir votre Aloé Vera et répondre à ses besoins correctement, apprenez à la surveiller de près. Si vous apercevez que les feuilles de votre plante sont fanées et fripées, cela signifie qu’elle a besoin d’eau, par contre si leur couleur devient jaune ou brune, c’est un signe d’excès d’arrosage.

Quelle lumière choisir pour l’Aloé Vera ?

L’Aloé Vera aime la lumière, mais il y a quelques détails à prendre en compte lors de son exposition au soleil :

La lumière directe et indirecte

Originaire des régions arides, le soleil est un élément important dans l’entretien de l’Aloé Vera et sa croissance.

Une exposition directe au soleil pour une durée de 4 à 6 heures est tout à fait suffisante pour garantir ses besoins quotidiens en lumière, toutefois, une exposition durant la matinée et l’après-midi où le soleil est peu intense est excellente.

Même si l’Aloé Vera aime le soleil, une exposition directe au soleil pour une longue durée ou dans des régions ou le soleil est très intense, risque de bruler ses feuilles. Dans ce cas, il faut placer la plante dans un endroit où elle peut bénéficier de la lumière d’une manière indirecte.

Par contre en hiver et pendant la période de froid, il est conseillé de laisser la plante bénéficier d’une exposition prolongée et directe au soleil, tout en la gardant à l’abri de la gelée.

Meilleure adaptation à la lumière 

Si votre Aloé Vera est planté dans un pot, pensez à le retourner régulièrement afin de garantir une exposition totale et uniforme à la lumière.

Mais si la plante n’a pas été exposée au soleil pendant un certain temps, il est préconisé de commencer par une exposition quelques heures pour les premiers jours et augmenter la durée progressivement après.

Comment traiter les racines pourries de l’Aloé Vera ?

Un des problèmes qui peuvent menacer l’Aloé Vera et entraine sa faiblesse est la pourriture de ses racines.

Deux choses peuvent entrainer la pourriture des racines : un sur-arrosage de la plante ou si le sol est mal drainé.

Afin de remédier à cela, voici quelques conseils pratiques à appliquer :

Si vous doutez que les racines de votre Aloe verra sont pourries, pensez à l’enlever du pot afin de déterminer les dégâts.

Une fois la plante est retirée du pot, et à travers des ciseaux désinfectés, coupez les parties infectées ou endommagées pour éviter la propagation de pourriture.

Après avoir couper les parties affectées, la plante doit être placée à l’air libre quelques jours pour sécher.

En attendant, vérifiez si le pot dispose de trous de drainage bien appropriés et que le substrat est bien drainant, sinon, il faut les remplacer.

Comment traiter les parasites sur l’Aloé Vera ?

Il existe beaucoup de parasites qui peuvent affecter l’Aloé Vera et stopper sa croissance, mais vous pouvez toujours remédier à cela avec un traitement adéquat et qui consiste à :

Identifier le parasite 

Les acariens, les cochenilles et les pucerons sont les parasites les plus courants qui menacent l’Aloé Vera, mais plus vous identifiez le type de parasite tôt, plus vous avez des chances à le traiter rapidement, sans oublier d’isoler l’Aloé Vera des autres plantes pour éviter leur infection.

Nettoyer la plante 

Si vous constatez que votre Aloé Vera est affecté par un parasite, il faut le nettoyer immédiatement.

A l’aide d’un chiffon vous essayer de retirer les parasites tout en faisant attention pour ne pas endommager les feuilles, mais si vous voyez que les parasites ne se retirent pas, vous pouvez dans ce cas-là laver la plante avec de l’eau tiède et du savon insecticide en rinçant soigneusement la plante après.

Utilisation des insecticides 

Si votre plante est très affectée ou si vous souhaitez traiter le problème le plus rapidement possible, l’utilisation des produits insecticides est une option à prendre en considération.

Il faut juste faire attention quant à leur utilisation, assurez-vous de bien suivre les instructions du produit utilisé et éviter les produits chimiques forts qui peuvent endommager la plante et vous causer des problèmes de santé.

Comment récolter le gel de l’Aloé Vera ?

Des feuilles vertes de l'Aloé Vera contenant du gel

La récolte du gel entre aussi dans le processus d’entretien de l’Aloé Vera, et pour la faire correctement, voici quelques étapes à suivre :

Choisir les feuilles : La récolte se fait sur les feuilles extérieures qui contiennent d’habitude la grande partie du gel concentré en nutriments, elles sont généralement matures et en bonne état.

Coupures des feuilles : Une fois les feuilles choisies et à l’aide d’un couteau désinfecté, coupez les feuilles de la base de façon précise.

Les feuilles coupées doivent être placées dans de l’eau quelques minutes avant de commencer à retirer le gel intérieur et le mettre dans un bol propre.

Cependant, pour offrir à l’Aloe Vera un environnement adéquat qui permet sa croissance et son développement, il faut comprendre ses besoins et connaitre ses nécessitées, et en suivant les conseils présentés dans cet article, vous aurez tous les moyens pour le faire.


Partager cet article