La plante misère : variétés, entretien et multiplication

Partager cet article

La Plante misère connue sous le nom scientifique de Tradescantia spathacea est une plante vivace originaire des régions tropicales d’Amérique centrale, très appréciée par ses feuilles charnues et colorées.

La plante misère a une croissance compacte et forme souvent des touffes denses de feuillage, créant ainsi un effet visuel attrayant, elle présente un choix idéal pour les espaces restreints ou pour la culture en pots.

En plus de sa beauté décorative, la plante misère est également réputée pour ses propriétés purificatrices de l’air, car elle contribue à éliminer les toxines de l’air intérieur, ce qui en fait un choix judicieux pour les espaces de vie ou de travail.

La plante misère

Variétés de la misère

La plante misère offre une gamme de variétés de couleurs et de formes qui captivent l’œil et stimulent l’imagination des amateurs de plantes d’intérieur.

Plante misère verte

La misère verte est la plus courante et la plus reconnaissable parmi les variétés de cette plante. Ses feuilles sont d’un vert profond et éclatant, rappelant la luxuriance des forêts tropicales. Cette variété est appréciée pour sa simplicité et son élégance, et elle ajoute une touche de fraîcheur à tout espace de vie ou de jardin.

Plante misère pourpre

Avec ses feuilles teintées de pourpre profond, la variété pourpre de la plante misère est une véritable œuvre d’art vivante. Les nuances riches et vibrantes de cette variété ajoutent une dimension supplémentaire à l’esthétique de la plante, créant un point focal saisissant dans n’importe quel environnement. La plante misère pourpre est souvent utilisée pour apporter une touche de couleur émouvante à un jardin ou à un décor intérieur.

Plante misère argentée

La variété argentée de la plante misère se distingue par ses feuilles vertes striées de rayures argentées, la combinaison de ses couleurs crée un effet visuel subtil mais élégant, qui ajoute une touche de sophistication à tout espace.

Elle est souvent utilisée dans les jardins et les arrangements de plantes d’intérieur.

Plante misère naine

La variété naine de la plante misère est une version compacte et miniature de la plante originale. Avec une croissance plus modeste et des feuilles plus petites, cette variété est parfaite pour les jardins en pot ou les arrangements de plantes d’intérieur. Elle permet d’avoir toute la beauté et l’attrait de la plante misère mais dans un format plus compact et gérable.

Plantation de la misère

La plantation de la misère est une étape cruciale dans sa croissance et  

Que vous choisissiez de planter la misère en intérieur ou en extérieur, il est nécessaire de prendre en considération les éléments essentiels pour sa croissance et son développement optimaux.

Choix du Sol

Lorsqu’il s’agit de planter votre plante misère, le choix du sol est un élément crucial qui influencera directement sa croissance, sa santé et son épanouissement.

Pour se prospérer, la misère a besoin d’un sol bien drainée, riche en matière organique et nutriments. Optez pour un mélange de terreau universel et de terre de jardin légère et évitez les sols lourds et argileux qui retiennent l’humidité, car cela pourrait entraîner des problèmes de pourriture des racines.

Arrosage de la misère

Vous pouvez enrichir le sol avec un engrais équilibré à libération lente pour une nutrition continue

L’arrosage est une autre composante importante de la plantation de la plante misère.

Bien qu’il s’agit ici d’une plante facile relativement facile à entretenir, une mauvaise gestion de l’arrosage peut entraîner des problèmes tels que la pourriture des racines ou le flétrissement des feuilles.

La misère préfère un arrosage modéré et régulier plutôt qu’une alternance entre périodes de sécheresse et d’humidité excessive, Il est donc nécessaire de laisser le sol sécher légèrement entre chaque arrosage.

Pour éviter d’humidifier excessivement le feuillage de la plante misère, il est préférable d’arroser par le bas. Vous pouvez placer le pot dans une soucoupe remplie d’eau et laissez la plante absorber l’eau par capillarité par le bas. Videz l’excès d’eau de la soucoupe après quelques heures pour éviter que les racines ne trempent dans l’eau stagnante.

Emplacement de la misère

Pour assurer la croissance et le bien-être optimal de votre plante misère, choisissez un emplacement lumineux offrant une exposition à la lumière indirecte, comme près d’une fenêtre orientée à l’est ou à l’ouest.

En choisissant l’emplacement de la misère, optez pour un endroit avec une température modérée entre 18°C et 24° et qui lui permet en même temps d’être à l’abri des courants d’air froids ou des vents forts. Les courants d’air peuvent dessécher les feuilles de la plante et causer des dommages, alors choisissez un emplacement stable et protégé.

Si vous cultivez votre plante misère en extérieur, assurez-vous de lui donner suffisamment d’espace pour se développer. Évitez de la planter trop près d’autres plantes ou d’objets, car cela pourrait limiter sa croissance et entraîner une compétition pour les ressources.

Multiplication de la misère

La misère se multiplie facilement et Il existe deux méthodes pour procéder : Division des touffes et le bouturage.

Division des touffes

La division des touffes est une méthode simple et efficace pour obtenir de nouvelles plantes à partir d’une plante-mère établie. Pour ce faire, examinez la plante et repérez les zones où les touffes peuvent être séparées, retirez après délicatement la plante du pot et séparez les touffes en sections individuelles, en veillant à ce que chaque section ait des racines saines.

Replantez ensuite chaque section dans des pots individuels avec un substrat bien drainé, et arrosez généreusement les nouvelles plantes pour humidifier le sol afin de favoriser l’enracinement, mais sans qu’il soit détrempé.

Bouturage de la misère

Le bouturage est une autre méthode populaire pour multiplier la plante misère.

Cette méthode consiste à sélectionner une tige saine et robuste de la plante et la couper juste en dessous d’un nœud pour avoir une bouture d’environ 5 à 10 centimètres de longueur.

Retirez les feuilles inférieures tout en laissant quelques feuilles en haut pour la photosynthèse et plantez les boutures dans un petit pot avec un mélange de terreau léger et bien drainant. Arrosez légèrement le terreau pour humidifier le sol autour de la bouture, mais sans trop arroser pour éviter la pourriture des tiges, placez après le pot dans un endroit lumineux mais à l’abri d’une exposition directe au soleil et des courants d’airs froids.

Au bout de quelques semaines à quelques mois, la bouture devrait commencer à produire des racines et vous serrez possible de la transférer dans un pot plus grand avec un terreau standard et la traiter comme une plante adulte.

La plante misère

Entretien de la misère

Lamisère est une plante facile à entretenir, mais cela n’empêche qu’il est important de la surveiller de près pour prévenir contre les parasites et lui offrir les nutriments nécessaires à son développement.

La fertilisation de la misère   

La fertilisation est une étape importante dans la croissance et la bonne santé de la misère.

À la différence d’autres plantes, la misère n’a pas besoin d’être fertilisée trop, une fois par mois durant la période de croissance active généralement en printemps ou en été est suffisante, et en hiver lorsque la croissance est ralentie, cette fréquence peut être réduite à deux fois par mois.

La misère a besoin d’un engrais équilibré, liquide ou granulaire, spécialement formulé pour les plantes d’intérieur. Optez pour un engrais avec des niveaux équilibrés de macronutriments tels que l’azote, le phosphore et le potassium, ainsi que des oligo-éléments essentiels comme le fer, le magnésium et le calcium.

Il est recommandé de fertiliser la misère après un arrosage régulier lorsque le sol est bien humide, cela évite les brulures des racines et leur permet d’absorber les nutriments d’une manière plus efficace.

Afin de faire convenablement, suivez les instructions de l’emballage pour déterminer le dosage adéquat pour votre plante et si vous préférez des options d’engrais plus naturelles, le compost liquide ou les extraits d’algues sont deux alternatives à utiliser.

Protection de la misère contre les nuisibles et les parasites 

La plante misère peut être vulnérable à divers parasites et nuisibles qui menacent sa santé et sa croissance. Parmi les principaux parasites figurent les cochenilles farineuses, les pucerons, les thrips, les araignées rouges et les moucherons des terreaux.

Ces parasites peuvent endommager les feuilles et les tiges de la plante en suçant leur sève ou en provoquant des déformations.

Les limaces et les escargots sont aussi des nuisibles qui peuvent également se nourrir des parties tendres de la plante, causant des dommages visibles. En plus de ces nuisibles, les infections fongiques telles que le mildiou et la pourriture des racines peuvent compromettre la santé de la plante.


Partager cet article