Bouture de monstera Monkey

Partager cet article

Bouturer le monstera Monkey est une méthode pratique, efficace et économique pour créer de nouveaux spécimens à partir d’une plante-mère établie, cela vous permet d’avoir de nouvelles plantes avec les mêmes caractéristiques que la plante-mère, préservant ainsi les traits esthétiques et de croissance que vous appréciez.

Dans cet article, nous vous guiderons à travers le processus de bouturage du monstera Monkey, une méthode passionnante pour propager cette plante emblématique et créer une luxuriante oasis verte chez vous.

Bouture de monstera Monkey

Bouturer le monstera Monkey

Le choix de la bouture et la préparation du substrat et du matériel sont des éléments nécessaires et à prendre en considération avant la plantation.

Sélection de la bouture

Pour sélectionner la bouture parfaite du monstera Monkey, il est important de prendre le temps d’examiner attentivement la plante-mère et rechercher une tige principale robuste et en bonne santé, en évitant celles qui présentent des signes de maladies ou de dommages.

Une tige parfaite est une tige ni trop jeune ni trop vieille, avec au moins un nœud aérien bien formé, car ces renflements le long de la tige sont des points de départ idéaux pour les nouvelles racines.

La bouture est à couper juste en dessous d’un nœud aérien, avec environ 10 à 15 centimètres de longueur et comportant au moins une ou deux feuilles pour favoriser la photosynthèse et la croissance initiale de la plante, et si possible, choisissez une bouture avec une feuille attachée au nœud aérien, car cela aidera la bouture à continuer à produire de l’énergie pendant qu’elle développe de nouvelles racines.

Préparation du substrat et du matériel utilisé

Avant de bouturer le monstera, il est essentiel de préparer le substrat approprié et le matériel à utiliser dans cette opération.

Vous aurez besoin d’un terreau de qualité de préférence léger et bien drainant, adapté à la culture des plantes d’intérieur, vous pouvez également mélanger ce terreau avec de la perlite ou de la vermiculite pour améliorer le drainage et l’aération du substrat.

En ce qui concerne le matériel, vous aurez besoin d’un pot suffisamment grand pour accueillir les boutures, avec des trous de drainage au fond pour éviter l’accumulation d’eau. Vous aurez également besoin de ciseaux propres et bien aiguisés et désinfectés pour couper les tiges de la plante-mère et prélever les boutures.

Plantation de la bouture

Pour planter la bouture, faites un petit trou dans le substrat à l’aide de vos doigts ou d’un bâtonnet, puis insérez délicatement la bouture dans le trou. Veillez à ce que le nœud soit complètement enterré dans le substrat tout en laissant les feuilles restantes au-dessus de la surface du sol.

Après avoir planté la bouture, tassez légèrement le substrat autour de la tige pour assurer un bon contact entre la bouture et le sol, sans trop compacter le substrat pour permettre une bonne circulation de l’air autour des racines. Et à la fin arroser doucement pour humidifier le sol.

Entretien de la bouture du monstera Monkey

La bouture a besoin d’un environnement approprié et un entretien adéquat pour prospérer et se transformer à une plante robuste.

Emplacement idéal pour la bouture

Placez votre bouture dans un endroit lumineux mais à l’abri des rayons directs du soleil. Le monstera Monkey est une plante d’intérieur et préfère la lumière indirecte, une exposition directe au soleil peut brûler les feuilles délicates de la bouture.

Par ailleurs, le monstera Monkey apprécie une température stable et modérée, entre 18°C et 24°C avec une atmosphère humide. Donc, n’hésitez pas à placer la bouture près d’une source d’humidité, comme une salle de bains ou une cuisine. Sinon, utilisez un humidificateur d’air pour maintenir l’humidité ambiante autour de la plante. Assurez-vous que l’endroit est bien ventilé mais protégé des courants d’air forts.

Fréquence d’arrosage

Bouture de monstera Monkey

L’arrosage de la bouture du monstera Monkey doit se faire de façon équilibrée en maintenant le sol légèrement humide sans le saturer. La fréquence d’arrosage doit être ajustée en fonction du niveau d’humidité du sol, en veillant à ce que la couche supérieure du substrat commence à sécher entre chaque arrosage. Généralement, une fois par semaine est suffisante, mais il est nécessaire de surveiller régulièrement l’humidité pour adapter un emploi du temps d’arrosage approprié.

En outre, adoptez un arrosage qui permet de saturer uniformément le sol autour de la bouture, en veillant à ce que l’eau s’écoule librement par les trous de drainage du pot pour éviter l’accumulation d’eau stagnante, car un sol détrempé peut entraîner la pourriture des racines.

Lorsque vous arrosez votre bouture de monstera Monkey, évitez d’arroser directement sur les feuilles, ceci peut favoriser le développement de maladies fongiques et l’apparition de parasites. Les feuilles mouillées créent un environnement propice à la prolifération de champignons et de bactéries, ce qui peut compromettre la santé de la plante.

Prévention contre les maladies et les ravageurs

Les ravageurs et les maladies peuvent impacter le développement de la bouture et sa croissance.

Les ravageurs

Parmi les ravageurs qui peuvent potentiellement infecter une bouture de Monstera Monkey on peut citer les cochenilles et les pucerons. Ces deux insectes se nourrissant de la sève des plantes et entraînant des déformations des feuilles et un affaiblissement de la plante.

On trouve aussi les acariens, les thrips et aleurodes, ces insectes minuscules infestent souvent les feuilles, laissant des taches blanchâtres ou jaunâtres et de fines toiles d’araignée en cas de présence d’acariens et taches argentées ou bronzées par les thrips. Les aleurodes quant à eux sucent la sève et laissent des excrétions collantes sur les feuilles.

Les maladies

En général, les maladies qui peuvent affecter la bouture du monstera Monkey sont des maladies causées par un excès d’humidité au niveau du substrat ou des feuilles.

Parmi les maladies les plus connues, on trouve la pourriture des racines, des tiges et des feuilles et qui se manifeste par des taches brunes ou noires suivies d’un flétrissement et d’un affaiblissement général de la plante.

On peut citer aussi L’oïdium, une maladie fongique se présente sous la forme d’un revêtement poudreux blanc sur les feuilles et les tiges. Elle peut être causée par des conditions de faible luminosité ou un excès d’humidité.

Une autre maladie qui envahisse les feuilles, c’est la cercosporiose, causant des taches jaunes ou brunes sur les feuilles, et qui peuvent ensuite se développer et entraîner leur chute prématurée.

La prévention contre ces ravageurs et maladies commence par la surveillance de la bouture de près, en l’inspectant de manière régulière pour détecter tout signe d’infestation ou de maladie et intervenir en conséquence.

De même le maintien d’une hygiène optimale autour de la bouture est important et cela en éliminant les feuilles mortes et tout débris végétal, réduisant ainsi les cachettes potentielles pour les ravageurs, tout en respectant les besoins de la bouture en matière d’arrosage, de lumière et d’humidité.

Bouture de monstera Monkey

La bouture de Monstera Monkey reste le moyen idéal pour multiplier cette plante fascinante et créer une petite jungle de verdure dans vos espaces intérieurs et à travers ces simples conseils vous serez en mesure de réussir cette mission.


Partager cet article