Entretien du basilic en pot: 3 choses à retenir

Partager cet article

L’entretien du basilic en pot peut apparaitre comme une tâche difficile à accomplir, surtout qu’il s’agit ici d’une plante un peu exigeante. Donc, il est nécessaire de connaitre ses spécificités et d’identifier ses besoins si vous souhaitez avoir un basilic frais tout au long de l’année.

Entretien du basilic en pot: 3 choses à retenir

Le basilic est une plante à la fois médicale et aromatique, utilisé en pharmaceutique.

Grâce à ses composants riches en antioxydants et vitamines (A, B, C ET K), il est utilisé dans plusieurs remèdes et rentre aussi dans la fabrication des huiles essentielles.

Le basilic est aussi apprécié par son arôme frais, et qui ajoute à vos plats une saveur irrésistible ce qui le rend indispensable dans certaines cuisines comme le cas pour la cuisine méditerranéenne.

Dans cet article nous mettons le point sur les 3 piliers nécessaires pour un bon entretien du basilic en pot, à savoir : L’emplacement du pot, l’arrosage du basilic, l’entretien en hiver et nous présenterons quelques astuces pratiques pour le garder frais le plus longtemps possible.

L’emplacement du pot

Du basilic en pot près d une fenêtre ensoleillée

Avant de penser au bon emplacement du basilic, il faut faire le bon choix du pot et opter pour un pot dédié à la plantation des herbes aromatiques et s’assurer qu’il contient des trous de drainage afin d’éviter l’excès d’eau et faciliter son écoulement.

Le basilic est une plante qui aime la lumière du soleil et croit grâce à elle.

Une exposition de 6 heures et plus au soleil est très bénéfique pour le basilic ça lui permet de prospérer rapidement et en bon état. Si l’emplacement du pot ne permet pas une exposition directe au soleil dans ce cas-là pensez à le placer dans un endroit avec une lumière indirecte mais brillante.

Si vous placez le basilic dans une terrasse ou dans un balcon, pensez à tourner le pot régulièrement pour permettre à toutes les feuilles de bénéficier de la lumière d’une manière équivalente.

On ne peut pas parler d’exposition à la lumière du soleil sans parler de la température adéquate pour la croissance du basilic.

La température joue aussi un rôle très important dans la croissance du basilic.

Le basilic est planté généralement à partir du mois d’avril, quand la température commence à s’élever. On peut considérer une température comprise entre 18 C et 24 C comme étant parfaite pour sa croissance.

L’arrosage du basilic

Comme pour toutes les plantes, l’arrosage joue un rôle important dans le développement du basilic.

Afin de permettre un arrosage adéquat du basilic, il faut respecter les points suivants :

– La fréquence d’arrosage peut différer d’une saison à une autre, en été l’arrosage se fait une fois par semaine, alors qu’en période de froid, un arrosage sur deux semaines est tout à fait suffisant. D’une manière générale, arrosez le basilic lorsque vous constatez que le dessus sol est sec.

– Le basilic est très sensible à l’excès d’eau, cela peut causer une pourriture des racines et conduire à l’apparition des parasites, donc assurez-vous que le pot garantit un bon drainage.

– En arrosant le basilic, essayez de verser de l’eau directement sur le terreau sans mouiller les feuilles pour ne pas les endommager.

– L’arrosage du basilic doit se faire avec de l’eau à température ambiante et cela d’une manière régulière et constante en fonction des besoins de la plante.

Entretien du basilic en pot en hiver

Le basilic est très sensible au froid et son entretien dépend du climat où il est planté.

Si vous habitez dans des régions avec un climat doux en hiver, le basilic peut survivre à l’extérieur dans le jardin ou dans une terrasse en toute sécurité, il faut juste réduire la fréquence d’arrosage. Par contre, si vous êtes dans des régions qui connaissent une grande chute des températures en hiver allant jusqu’à zéro degrés Celsius ou en dessous du zéro, dans ce cas-là, il est conseillé de le protéger avec un voile d’hivernage ou tout simplement l’installer à l’intérieur et le mettre près d’une fenêtre ensoleillée afin de permettre une exposition suffisante au soleil.

Le basilic se développe très bien en humidité, en revanche pour un pot placé à l’intérieur où l’air peut être sec suite à l’installation du chauffage, il est préférable d’utiliser un humidificateur afin d’ajouter de l’humidité autour du basilic.

Conseils et astuces pratiques

Le basilic aime l’humidité, donc si vous utilisez un pot en terre cuite pour la plantation du basilic, il est préférable de le tremper dans une baignoire ou dans un seau remplie d’eau toute une nuit afin de s’assurer que le pot n’absorbera pas l’eau du terreau.

Et n’oubliez pas d’arroser la plante avant sa plantation.

En cultivant le basilic en pot, il est conseillé d’utiliser un engrais de façon régulière. Optez pour un engrais organique dédié aux herbes aromatiques, cela permettra un développement en masse et dans une courte durée.

Et on ne peut pas parler d’entretien du basilic sans parler de la protection contre les parasites. Cette protection se résume dans l’examination régulière des feuilles et des tiges du basilic pour détecter s’il y a des signes d’infection et dans l’élimination des mauvaises herbes autour du basilic qui peuvent être la source de parasites infectant la plante.

En cas d’infection, vous pouvez utiliser un mélange de savon insecticide pour pulvériser les feuilles et afin d’avoir un basilic frais et en croissance continue tout au long de l’année, il faut le tailler régulièrement en coupant les petites fleurs blanches et les sommets des tiges cela permettra la production de nouvelles feuilles.

En résumé, avoir un basilic en pot reste la meilleure solution pour avoir cette herbe aromatique à la portée de main.

Un bon entretien du basilic en pot permet de le garder frais le plus longtemps possible, et en suivant les conseils et astuces présentés dans cet article vous pouvez réaliser cette mission facilement et garantir une croissance et une production abondante des feuilles.


Partager cet article